mardi 2 octobre 2012

Peuples du monde


Peuples du monde

Peuple du monde,
Tourne la lune, tournent les rondes

On oublie que tu sais
Rêver de paix

Et même si ta voix est trop fragile,
Si quelques hommes sont trop puissants,
Un souffle n'est jamais inutile,
Même un murmure, c'est être vivant

Tourne la lune, restent les rondes,
Peuples du monde

Carte double (poème à l'intérieur), papier vergé écru, 2.50 euros.
Réf. 20 D
Poème et illustration Norlane Deliz

Existe en tableau A4. Propositions non exhaustives :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot ?

Partager ou piller ?

Vous aimez mes mots et mes collages ? Vous avez envie de les utiliser sur un blog, un réseau social, par mail ?
Vous avez le droit (si c'est à petite dose et de manière non-commerciale) mais profitez-en au moins pour me faire connaitre : n'oubliez pas le nom de la créatrice (Norlane Deliz) et l'adresse du blog.
Et puis... pourquoi faire cela en silence ? Je suis toujours ravie d'apprendre que mon travail plait !